samedi 24 septembre 2016

Eric Vuillard - 14 Juillet

Éditeur : Actes Sud - Date de parution : Août 2016 - 200 pages formidables ! 

Les romans historiques ne sont pas ma tasse de thé aussi  un livre avec pour titre 14 Juillet n’avait rien pour m’attirer. Il y a eu sur Facebook une conversation sur ce livre et cet auteur mais j’étais toujours en résistance. Et Delphine (Dialogues) m’en a parlée mais surtout elle m’a fait lire des passages. Et l’écriture d’Eric Vuillard m’a soufflée.

"Il faut écrire ce qu'on ignore. Au fond, le 14 Juillet on ignore ce qui se produisit. Les récits que nous en avons sont empesés ou  lacunaire. C'est depuis la foule sans nom qu'il faut envisager les choses. Et l‘on doit raconter ce qui n'est pas écrit."
Eric Vuillard n’a pas l’intention de nous raconter le 14 Juillet et ses événements d’un point de vue formaté. Non, lui ce qui l’intéresse c’est le peuple.
Avril 1789, la cour du Roi a beaucoup joué et s'est amusée  de fanfreluches et de caprices. Le peuple meurt de faim et grogne de mécontentement. Réveillon patron d’une manufacture veut baisser les salaires des ouvriers. C’est la goutte d’eau qui fait déborder de vase. Des émeutes suivent, la folie Titon est saccagée et malgré les morts, il n'y a pas de retour au calme.
L’auteur identifie les dix-huit victimes et leur redonne vie.

Et le récit continue, les journées précédant le 14 juillet naissent sous nos yeux avec cette foule: "On dirait que Paris vient d'être frappée par une immense baguette de sourcier ; de toutes parts, ça s'écroule, entre les murs jaunis, à travers les jardins et le long des fosses. Il y a des gens partout. Il faut imaginer ça. Il faut imaginer un instant le gouverneur et les soldats de la citadelle jetant un oeil par-dessus les créneaux. Il faut se figurer une foule qui est une ville, une ville qui est un peuple. "

On se passe le mot, l'embrasement se propage. Les anonymes sont des noms, des personnes et ce sont eux les acteurs. On est immergé dans cette foule. Ca crie, ça revendique, on se bouscule ou on s'aide, de simples curieux à ceux qui ont des convictions ou pas.
"Qu'est-ce que c'est, une foule ? Personne ne veut le dire. Une mauvaise liste, dressée plus tard, permet déjà d'affirmer ceci. Ce jour-là, à la Bastille, il y a Adam né en Côte-d'Or, il y a Aumassip marchand de bestiaux né à Saint-Front-de Périgueux il y a Béchamp, cordonnier (…)... c'est étrange les noms, on dirait qu'on touche quelqu'un. Ainsi, même quand il ne reste rien, seulement un nom, une date, un métier, un simple lieu de naissance, on croit deviner, effleurer. Il semble qu'on puisse entrevoir un visage, une allure, une silhouette. Et, entre les mâchoires du temps, on croit parfois entendre des voix, (..). "

C’est vivant et fiévreux comme l’écriture. Elle nous happe par sa fougue, elle suscite des émotions, une frénésie contagieuse. A certains passages, cette écriture joue aussi délicieusement avec l'insolence.
Changement de ton pour la dernière page magistralement  belle,  Eric Vuillard nous rappelle que l’on peut changer le cours de l’Histoire et "forcer les portes de nos Elysées dérisoires".
Un livre formidable et généreux avec une écriture qui m'a conquise ! 

Versailles est une couronne de lumière, un lustre, une robe, un décor.Mais derrière le décor, et même dedans, incrustée dans la chair du palais, comme l'essence même de ses plaisirs, grouille d'activité interlope, clabaudante, subalternes. Ainsi, on trouve des fripiers partout, car tout se revend à Versailles, tous les cadeaux se remonnayent et tous les restes se remangent. Les nobles bouffent les rotagons de première main. Les domestiques rongent les carcasses. Et puis on jette les écailles d'huîtres, les os par les fenêtres. Les pauvres et les chiens récupèrent les reliefs. On appelle ça la chaîne alimentaire.
 
Les billets de Delphine, KeishaSandrine

28 commentaires:

keisha a dit…

Tu sais quoi? Mon billet juste aujourd'hui, et bien sûr enthousiaste! (et on ne s'est rien dit du tout! ^_^)

Delphine Olympe a dit…

Rien à ajouter. On ne peut que se laisser emporter en effet par l'écriture de Vuillard.

Virginie a dit…

Je ne serais pas allée spontanément vers ce titre non plus ! Mais finalement, à te lire, et à découvrir les quelques extraits que tu cites, je suis en train de le rajouter sur ma liste !

Le marque-page a dit…

J'ai noté ce titre depuis longtemps... il faut que je le trouve rapidement maintenant... ton billet n'a fait que confirmer ce que je pensais. Tu peux trouver des articles sur ce livre dans le Matricule des anges de septembre...

Clara Et les mots a dit…

@ Keisha : :)))) ce livre est génial !L'écriture m' a soufflée ( je me répète mais tant pis).Je crois qu'i vient bientôt chez Dialogues ( youpeee)

@ Delphine : elle est splendide !

@ Virginie : je faisais un blocage mais alors à tort !

@ Le marque-page : il faut le lire ! Entre les descriptions, l'ambiance, on a l'impression d'y être !

Dominique a dit…

et de deux pour aujourd'hui, vos avis sont unanimes je vais donc plonger

Les causettes de Célestine a dit…

D'après moi, Eric Vuillard est l'un des écrivains français contemporains les plus talentueux!
J'ai lu tous ses livres, c'est chaque fois brillant! J'ai une petite préférence pour "Tristesse de la terre", une histoire du Wild West show, de Buffalo Bill et de la naissance du spectacle de masse. Passionnant!
Tout comme toi, un roman sur la prise de la Bastille ne me bottait que très moyennement. Mais Vuillard parvient presque à transcender le sujet, son écriture est incroyable.
Ultra Fan quoi! :D

krol a dit…

Celui-là, je l'ai repéré depuis un moment, c'est sûr, je le lirai !

Clara Et les mots a dit…

@ Dominique : et avec Keisha, on ne s'est pas concertées !

@ Les causettes de Célestine : j'avais peur de me frotter à son écriture ( pourquoi? mystère) et là, en lisant des extraits , ça été immédiat : une vraie révélation ! Donc forcément je vais continuer à découvrir cet auteur !

@ Krol : oui!!!!

Clara Et les mots a dit…

@ Les causettes de Célestine : je ne trouve pas ton billet , tu peux me donner le lien ?

sylire a dit…

Je viens de chez Keisha et à vous deux vous m'avez convaincue !

Bruno a dit…

Enfin une lecture indispensable, pour tous, les,ados en prépa "bac", les politiques en veines de promesses, les syndicalistes en état de siège, et quel vocabulaire ! J'ai adoré "capricant"

Sandrine a dit…

L'extrait "qu'est-ce qu'une foule" est vraiment excellent, tu as eu raison de le choisir. Lu par un bon acteur, ça doit être vraiment très prenant !

Nicole G a dit…

Ok ok c'est bon, j'ai compris. Après Delphine, si tu t'y mets aussi... je file à la librairie ! ;-)

Saxaoul a dit…

Quel enthousiasme ! Keisha m'a convaincue. Tu confirmes qu'il faut que je lise ce livre.

Gambadou a dit…

et moi qui aime au contraire les romans historiques, tu me donnes envie !

zazy a dit…

Tout le monde semble d'accord !

Noukette a dit…

Jamais lu Vuillard ! A la base, pas tentée par les romans historiques mais je pourrais bien changer d'avis ! ;-)

Aifelle a dit…

Je n'avais pas l'intention de le lire, mais j'ai compris ... j'ai compris ... (soupirs).

Clara Et les mots a dit…

@ Sylire @ Saxaoul : et une découverte de cet auteur ( l'écriture ) pour moi est plus que merveilleuse ! Je vais lire ses précédents romans.

@ Bruno : l'écriture est un pur régal !

@ Sandrine : j'ai lu un extrait à une de mes fille et c'est un roman qui a une puissance à l'oral !

@ Nicole G : :))) tu as tout compris!

@ Gambadou : il est pour toi !

@ Zazy : avec le Mauvignier, voilà les 2 romans admirables pour moi ( jusqu'à présent) de cette rentrée.

@ Noukette : je fuyais c'est pour te dire mais lire des extraits m'a fait changée complètement d'avis ( et je ne regrette pas!).

@ Aifelle : :)))

Véronique (alias la Pyrénéenne) a dit…

Je l'avais laissé passer sans m'y arrêter, pas tentée mais voilà qu'aujourd'hui, vous vous y mettez à 2 avec Keisha et voilà, voilà... il va passer par ma liseuse, donc ! ;-)

Sophie Hérisson a dit…

Je viens justement de le noter en passant chez Keisha !

Alex Mot-à-Mots a dit…

Que d'enthousiasme ! Je le note.

Jérôme a dit…

Pas mon truc ce genre de roman historique. Mais celui-ci semble clairement avoir quelque chose en plus !

Melanie B a dit…

Ton enthousiasme est communicatif et me donne envie de me ruer sur ce livre, que je n'aurais spontanément pas eu l'idée d'ouvrir.

Laure a dit…

Formidable, à ce point là ! Quel enthousiasme autour de ce livre !

Clara Et les mots a dit…

@ Véronique : bonne lecture !

@ Sophie @Alex @ Mélanie B @ Laure @ Jérôme : il n' y à pas à hésiter.Je me suis régalée ( et pourtant le sujet ne m'attirait pas du tout, du tout au départ) !!!

tant qu'il y aura des livres a dit…

J'ai tellement aimé Tristesse de la terre de cet auteur, que je n'hésite pas à me laisser tenter.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...