mercredi 30 décembre 2015

Ian McEwan - L'intérêt de l'enfant

Editeur : Gallimard - Traduit de l'anglais par France Camus-Pichon - Date de parution : Octobre 2015 - 221 pages lus en apnée totale !

A presque soixante ans, Fiona Maye est une magistrate brillante, une juge aux affaires familiale admirée et respectée par ses confrères. Elle a consacré beaucoup de temps et d'énergie à sa carrière pour être nommée à ce poste. Mariée à Jack, elle avait sans cesse décaler par le passé la période pour avoir un enfant car elle s'est toujours sentie mariée également au droit et à la justice. Les années ont passé et le temps de devenir mère est devenu impossible. Son mariage bat de l'aile mais Fiona s'investit toujours autant dans son travail avec une seule idée à l'esprit : l'intérêt de l'enfant. "L'intérêt de l'enfant ne se mesure pas en termes purement financier, et ne se résume pas au confort matériel. Elle l'envisagerait donc d'un point de vue le plus large possible. L'intérêt de l'enfant, son bonheur, son bien-être devaient se conformer aux concepts philosophie de la vie bonne. Elle énumérait quelques ingrédients pertinents, quelques buts vers lesquels l'enfant pouvait tendre en grandissant. L'indépendance intellectuelle et financière, intégrité, la compassion et l'altruisme, un travail gratifiant par le degré d'implications requis, un vaste réseau d'amitiés, L'obtention de l'estime d'autrui, les efforts pour donner un sens à son existence, et la présence au centre de celle-ci d'une relation significative, ou d'un petit nombre d'entre elles, reposant avant tout sur l'amour."

Il y a des affaires simples mais également des cas plus complexes qui l'ont marquée comme celle de parents catholiques qui refusaient au nom de leur religion l'opération de leurs bébés siamois destinés à mourir tous les deux sans intervention médicale. Après avoir posé et quantifié dans la balance tous les facteurs, Fiona a jugé que l'opération était nécessaire afin que l'un des deux bébés puisse vivre. Une nouvelle affaire lui est soumise en urgence par des médecins d'un hôpital. Adam Henry, un adolescent de dix-sept ans et neuf mois, atteint de leucémie risque de mourir. Comme ses parents, il est témoin de Jéhovah et ne peut accepter à cause de des croyances une transfusion sanguine qui avec le traitement médical associé lui sauverait la vie. (" la liberté de choisir un traitement médical est un droit fondamental pour tout adulte"). Fiona décide de se rendre à l'hôpital et de rencontrer Adam avant de rendre son verdict. Brillant élève, intelligent, sensible et poète, Adam se montre déterminé dans son choix " Je suis un individu à part entière. Une personne distincte de mes parents. Quelle que soit leur opinion, je décide par moi-même."

Fiona va prendre une décision pour l'intérêt d'Adam, une décision qui concerne son futur immédiat "j'ai jugé que la vie de A. était plus précieuse que sa dignité."
L'histoire pourrait s'arrêter là mais il n'en est rien. Car les vie d'Adam et de Fiona vont être bouleversées, la décision rendue par Fiona aura des conséquences pour eux deux. Ian McEwan nous dresse le portrait d'une femme qui semble forte mais rendue sensible sous sa carapace de juge par des affaires qui se sont ancrées à jamais dans son esprit.

Les dernières pages sont tout simplement terribles (je n'en dirai pas plus) et mes yeux ont hébergé des poissons d'eau. Un roman mené brillamment qui nous interroge sur cette notion de l'intérêt de l'enfant par la justice avec les contextes familiaux, religieux, culturels.
Un livre qui m'a plus que touchée et que j'ai lu en apnée totale avec une grosse boule d'émotions à travers la gorge !
Et juste cette citation qui en dit long : "L'intérêt d'un enfant, son bien-être, tenait au lien social. Aucun adolescent est une île. Elle croyait que ses responsabilités s'arrêtaient aux murs de la salle d'audience. Mais comment auraient-elles pu s'arrêter là ?."

Et une dernière citation : Faire pitié signifiait en quelque sorte votre mort sociale.

Les billets d'Alex, Cathulu, Cuné, Dominique, Jérôme, Laure,

Lu de cet auteur : Délire d'amour - Expiation - L'enfant volé - Opération Sweet Tooth - Sur la plage de Chesil

13 commentaires:

Dominique a dit…

un livre puissant et dérangeant que j'ai beaucoup aimé

Céline a dit…

C'est un roman bien noté et qui me fait très envie !

Delphine Olympe a dit…

Il se pourrait que je le lise, mais il n'est pas prioritaire pour moi. Ce sera si je le trouve en bibliothèque...

Noukette a dit…

De plus en plus tentée par cette lecture je dois dire...!

keisha a dit…

Demandé l'achat à la bibli. Na!

Mimi21 a dit…

Pour moi, il fait partie des chefs-d'oeuvre de Mac Ewan avec "La plage de Chesil" et "Expiation".

Irrégulière a dit…

J'hésite...

Clara a dit…

@ Dominique : oui!

@ Céline @Noukette @ Irrégulière @Delphine: je vous le conseille !

@ Keisha : tu as bien fait !

@ Mimi : je suis entièrement d'accord ! Je n'ai pas trouvé ton billet, peux-tu me donner le lien?

Mimi21 a dit…

Je n'ai pas de blog ... juste une lectrice de blog qui poste et apprécie de lire les critiques de vraies lectrices.

Clara a dit…

@ Mimi21 : oh, désolée car une blogueuse s'appelle également Mimi d'où la confusion de ma part. Mea culpa ! Merci, merci de me lire et tu es toujours la bienvenue pour poster des commentaires ! Promis, la prochaine fois, je ferai attention au "21"... :)

Alex Mot-à-Mots a dit…

L'histoire de cette femme et sa relation avec le jeune homme m'a plu. Mais le style de l'auteur reste toujours rebutant pour moi.

Clara a dit…

@ Alex : j'ai beaucoup aimé l'écriture, le style ( et donc le travail de traduction).

Aifelle a dit…

J'ai très envie de le lire ; je vais essayer de le faire dès le début de l'année, avant d'être submergée par les nouvelles envies 2016 !

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...