lundi 22 juin 2015

Tatiana de Rosnay - Manderley for ever

Éditeurs : Albin Michel - Héloïse d'Ormesson - Date de parution : Février 2015 - 457 pages au plus près de Daphné du Maurier. 

Avec son patronyme qui sonne français, Daphné du Maurier est une écrivain britannique qui connut la gloire et dont plusieurs romans furent portés à l'écran.
Née au début du XXème siècle , Daphné du Maurier a toujours baigné dans le milieu artistique avec une enfance privilégiée.
Fille d'un acteur de théâtre reconnu et petite-fille d'un écrivain, timide en société, garçon manqué ( elle s'invente un double masculin) , elle décide très jeune de devenir écrivain. Mais avant, elle va découvrir la France de son grand-père au cours de ses études dans un pensionnat. Cette belle adolescente s'éprend de la directrice et découvre les émois de l'amour. Son besoin viscéral d'écrire est toujours présent et ce sont  d'abord des nouvelles qui la feront connaître.
"Rebecca" sera son plus grand succès et surtout lui permettra d'accéder à la renommée internationale. Bien qu'attachée à sa liberté, elle se marie et devient mère de famille. Entre son mari très souvent absent et ses obligations, elle continue d'écrire en Cornouaille dans le manoir de Menabilly un lieu auquel elle très attachée . 
Souvent qualifiée par la presse d'écrivain romanesque, certains de ses romans seront très mal accueillis. Qu'importe, elle a appris à se forger une armure face aux critiques.

Ce livre va plus loin que la simple biographie. Tatiana de Rosnay creuse, détaille la genèse de chaque œuvre tout comme la vie de celle qu'elle admire. Ses joies mais aussi ses tourments. Et il y aurait beaucoup à dire sur ce livre tant la vie de cette écrivain fut riche sur la plan professionnel et personnel.
On est au plus près de Daphné du Maurier : de ses états d'âme, de sa détermination et de sa passion de l'écriture !

Je sais bien que nous sommes des enfants gâtées et que je ne devrais pas me plaindre, je devrais être heureuse d'être en famille, en vacances, mais il y a ce vide profond en moi et je ne sais comment le combler. Cette sensation reste en permanence, pourquoi ? Je ne puis rien dire aux autres, ils ne me comprennent pas, ils me trouvent d'une humeur changeante, fatigante, trop amère pour mon jeune âge. C'est quand même terrible d'être déjà lassée par la vie, non ?

Les billets d'Asphodèle, BladelorCuné, Eva, Karine:), Miss Alfie

21 commentaires:

Nicole G a dit…

Je viens d'acheter "Rebecca" dans sa nouvelle traduction et je pense que j'enchaînerai volontiers avec ce "Manderley for ever" qui me fait de l'oeil depuis un moment...

Clara a dit…

@ Nicole : j'ai bien envie de le relire comme le texte d'origine est entier cette fois et que ma première lecture date de très, très longtemps !

Honey1603 a dit…

J'avais adoré lire ce livre et le retrouver tous les soirs.

gambadou a dit…

Chouette, il m'attend cet été !

Clara a dit…

@ Honey 1603 : il est vraiment très fouillé !

@ Gamabdou : bonne future lecture:)!

Moka a dit…

J'avoue à demi-mot que je n'ai encore rien lu de cet auteur qui semble plaire à beaucoup.

Irrégulière a dit…

Oui, ça a l'air d'une biographie vraiment intéressante !

Dominique a dit…

j'ai vu qu'elle avait été en lice pour le prix de la biographie
j'ai lu un ou deux de ses livres et vraiment je n'ai pas aimé son ton, je pense que je lirai cette bio si la bibliothèque l'achète

Une Comète a dit…

je l'ai acheté bien sûr, pour me le faire dédicacer par Tatiana et aussi parce que j'aime bien Daphnée du Maurier :) Lecture prévue cet été :))

sylire a dit…

J'ai bien l'intention de le lire et aussi Rebecca, que j'ai dans ma PAL mais dans une édition écrit petit malheureusement.

tant qu'il y aura des livres a dit…

Je piaffe d'impatience en attendant qu'il arrive au prêt à la bibliothèque.

Karine:) a dit…

Ca donne vraiment l'impression qu'on regarde Daphné écrire, tu ne trouves pas?
Beaucoup aimé!

Clara a dit…

@ Moka : c'est le sujet, Daphné du Maurier, qui m'intéressait...

@irrégulière : tu devrais aimer!

@ Une Comète : tstttt :)!

@ Sylire : au livre de poche, non?

@ Tant qu'il y aura des livres : l'attente fait partie du plaisir...

@ Karine :) : exactement, j'ai ressenti cette impression !

zazy a dit…

Daphné du Maurier, des lectures jugées édifiantes par la biblio de la paroisse. J'avais le droit de les lire ados. Enfin il me semble, à moins que ce soitma mère qui lisait cet auteur. C'est si loin

Eva Sherlev a dit…

Elle est vraiment top cette bio :)

Miss Alfie a dit…

Très bonne biographie en effet, un côté roman dans l'écriture de l'auteur qui apporte une "légèreté" de lecture. Et qui donne envie de redécouvrir Daphné du Maurier !

Asphodèle a dit…

Moi qui n'ai (pour l'instant) jamais accroché à un livre de Tatiana de Rosnay, j'avoue avoir été bluffée par le travail énorme qu'elle a dû faire pour faire de cette bio un roman passionnant même si au final Daphné du Maurier n'en ressort pas franchement sympathique, comme tu le soulignes très bien : "il y aurait beaucoup à dire sur cette bio" car même la vie de Daphné du Maurier ressemble à un roman parfois...et puis ce n'est pas aussi simple que ça a en a l'air... Je suis contente de l'avoir lue, d'une part je me suis régalée et d'autre part, je sais ce que j'ai loupé en lisant Rébecca dans son horrible traduction de de Denise Van Moppès...

bladelor a dit…

C'est vrai que c’est bien plus qu'une bio, et ce livre est un délice.

Clara a dit…

@ Zazy : fichtre ! :))))

@ Miss Alfie @ Bladelor : désolée les filles pour l'oubli de vos liens. Il s'agit d'une autobiographie creusée !

@ Asphodèle : J'avais lu Rose de Tatiana de Rosnay et ce fut une déception... j'au été impressionnée également par ce travail de recherches et j'ai aimé qu'elle ne la mette pas sur un piédestal.

Géraldine a dit…

Je n'ai jamais rien lu de Daphnée...
Là, ce qui m'étonne, c'est que ce roman soit publié par deux éditeurs !!! Je n'ai jamais vu ça !

Clara a dit…

@ Géraldine : j'avoue avoir eu la même pensée que toi !

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...