samedi 20 juin 2015

Gaspard-Marie Janvier - La trace du fils

Éditeur : Fayard - Date de parution : Août 2014 - 222 pages qui m'ont conquise !

Abel dix ans a fugué dans la montagne. Son beau-père Cecil se lance à sa recherche sans que les autorités, dans un premier temps, ne soient prévenues  Marié à Benédicte, ils forment une famille recomposée (déjà marié et père, Cecil avait rencontré Bénédicte dont le mari allait trouver la mort lors un accident alors qu'elle était enceinte à l'époque de l'enfant qui serait Abel).

Et voilà que Cecil non préparé part à la recherche de ce fils. Et si Abel cherchait son vrai père Daniel dans les sommets, la figure d'un père qu'il n' a pas connu mais glorifié par sa mère? Cecil a toujours considéré Abel comme son propre enfant mais est-il à la hauteur ? Et ce sont ces questions ou d'autres comme la place du père et de son propre rôle qui accompagnent Cecil. Une histoire qui oscille vers le conte avec des rencontres inattendues. De son coté, Bénédicte elle-aussi s'interroge. Le couple qu'elle forme avec Cecil traverse une mauvaise passe, est-ce le début de la fin?

Un roman à l'écriture recherchée, exigeant également par sa construction qui peut étonner ou déconcerter. Mais nécessaire (selon moi) pour "définir" de  ce que c'est un père à travers toutes les valeurs et les fondements de notre société. Et dans ce décor des Hautes-Alpes avec des rencontres saupoudrées de fantaisie ou d'humour, on évite le traité sociologique. Et tous les personnages apportent leur regard, leur avis et permettent ainsi à Cecil d'avancer dans sa quête.

Un livre surprenant à plus d'un titre mais dont les réflexions font réfléchir. Ce roman inattendu, original mais maîtrisé sur la famille a su me séduire entièrement!

Cecil eût aimé en un jet dire à la foi son amour et sa peine, sa honte et sa fierté, ses larmes d'avoir été chassé de sa première famille, son angoisse de n'avoir pas su reconstruire ailleurs. Ainsi allait-il chuter de jardin en jardin jusqu'à la tombe? 

Le billet de Cuné

3 commentaires:

Delphine Olympe a dit…

A te lire, Clara, on te sent plus déconcertée que vraiment séduite, non ?

Clara a dit…

@ Delphine : je l'ai été à certains passages ( je ne comprenais pas le pourquoi certains personnages qui interviennent comme lors du passage d'une émission de télé ) mais l'ensemble est bon !

Anonyme a dit…

Etonnant, déconcertant, qui fait réfléchir : de bons ingrédients

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...