lundi 6 octobre 2014

Hélène Gestern - Portrait d'après blessure


Éditeur : Arléa - Date de parution : Septembre 2014 - 232 pages à lire! 

Olivier et Héloïse vont aller déjeuner et ils ont pris le métro comme tant d'autres. Mais une bombe explose. Olivier secourt Hélène alors qu'ils sont pris en photo par un  journaliste. Sans qu'ils aient demandé ou accepté, ils se retrouvent sur papier et sur écran à la vue de tous.

Blessés et choqués, ils vont devoir en plus affronter les dégâts causés dans leurs vies personnelles. Amenés à travailler ensemble sur des reportages, leur collaboration a vu naître un sentiment amoureux entre eux. Et ils étaient sur le point d'en parler au moment de l'explosion. Ni leurs conjoints, ni leur entourage ne s'est douté de quelque chose. Mais ce pan intime ne leur appartient plus. La photo a tout brisé. Ils sont passés du côté de la barrière publique. Des regards aux sous-entendus, ils sont soupçonnés par tous. Mais ils veulent retrouver leur dignité balayée. Commence un combat où ils se heurtent au droit à l'information, à la puissance médiatique. Dans le récit d'Olivier et d'Héloïse, s'ajoutent des histoires d'images de personnes qui donnent leurs ressentis en voyant une photo ou de celles qui se sont retrouvées piégées sous l'oeil du journaliste photographe.

Non seulement, on se prend des claques d'émotions en pleine figure mais en plus ce roman interpelle, pousse à la réflexion car nous sommes tous consommateurs d'informations ! Hélène Gestern a gagné en force et intensité dans une écriture plus affirmée. Et pour un tel sujet, il le fallait. Un livre très fort qui ne souffre d'aucun défaut où il question du respect bafoué et de celui que l'on peut reconquérir, de notre société où tout est diffusé et sur ce qu'on appelle la vie privée.
A lire absolument ! 

Ce n'est pas seulement la solitude qui me retient d'assister. C'est la honte que nous ayons tous deux été montrés ainsi, dans ce que nous avions de plus faillible et de plus démunis. Un photographe a fait de nous, par provision, les traîtres que nous n'étions pas. Son image à défloré, vendu, soumis à l'avance les mots que nous n'avons pas eu le temps de prononcer. 

J'étais convaincu d'avoir compris l'étendue des pouvoirs de la photographie, d'être celui qui pouvait révéler ces vérités cachées. Je décryptais, comme on dit. J'avais juste oublié l'essentiel. Parce que si je me suis souvent demandé, pendant ces entretiens, ce qu'avaient ressenti ceux qui avaient pris ces photos, je me suis rarement interrogé sur qu'avaient éprouvés les photographiés au moment du déclic. Jamais pris la véritable mesure de leur humiliation, de la violence que représentaient les instants d'existence qu'on leur avait dérobés. Aujourd'hui, je m'interroge : combien de mémoire avons-nous insultées de la sorte ? Combien d'hommes et de femmes, réduit à une blessure, à une grimaces dont nous avons fait commenter l'image? Dans la chair meurtrie, figée pour toujours dans la chimie de sa pellicule, dans son amas de pixels, écrasés par la dictature sèche d'un flash, je n'ai jamais voulu voir que l'impérieuse nécessité de rendre compte de l'Histoire.

Lu de cette auteure : Eux sur la photo - La part du feu

20 commentaires:

Philisine Cave a dit…

Je confirme : je l'ai lu cet été, j'aurais pu faire une LC avec toi dessus, si j'avais su. Ce sera ma future chronique ! Bisous

keisha a dit…

Un thème intéressant, dis donc!(jamais lu l'auteur, oui oui)

Cuné a dit…

Noté et souligné, depuis ton mail : quand tu recommandes un roman par mail séparé et tout, c'est à lire, de toute façon :)

Eva Sherlev a dit…

le thème est original, ça m'intrigue...je note!

Aifelle a dit…

Comme Keisha, pas encore lu l'auteur. Le thème de celui-ci est très actuel, je commencerai peut-être par lui.

Clara a dit…

@ Philisine :j'ai ha^te de lir eton avis !

@ Keisha : oui, très ! un livre dont a peu parlé et c'est bien dommage.. .

@ Cuné : :)))))Merci!

@ Eva Sherlev : il faut le lire !!! Un roman source de réflexions et ça c'est bonus!

@ Aifelle : il s'agit de son meilleur roman !

Lor rouge a dit…

Tiens, oui, pourquoi pas... J'avais beaucoup aimé "Eux sur la photo", c'est une auteure pour qui la photographie semble vraiment récurrente...

antigone a dit…

Pas lu "eux sur la photo" et en plus là le thème est intéressant je trouve. Les médias ont pris tellement d'importance dans notre quotidien (trop). Ça donne envie. ;) Noté pour plus tard, quand j'aurai le temps de m'intéresser de nouveau à ma LAL. ;)

saxaoul a dit…

J'ai beaucoup aimé "Eux sur la photo". Et c'est le deuxième livre de l'auteur où la photographie tien une place importante.

Valérie a dit…

C'est marrant ce thème récurrent de la photo chez cette auteure. Je pourrais être tentée alors qu'à priori, ce n'est pas trop ma tasse de thé ce genre de thème.

sylire a dit…

J'avais aimé "eux sur la photo". Tiens, d'ailleurs quand j'y pense, c'est ce que ma fille lisait la dernière fois qu'on s'est vues. Il faut que je lui demande si elle a aimé. Celui-ci me tente bien aussi. C'est vrai qu'elle part toujours de l'image. Mais celui me semble différent.
C'est bien, je vois que tu as repris du service :-)

Irrégulière a dit…

ça a l'air effectivement percutant !

Marilyne a dit…

Jamais encore lu l'auteur, ce sera avec celui-ci !

Clara a dit…

@ Lor rouge : celui-ci est beaucoup plus puissant !

@ Antigone : une des belles surperses de cette RL !

@ Saxaoul : oui mais ici elle nous pousse à la réflexion sur plein de points et c'est super bien réussi !

@ Valérie : il pourrait te plaire, je pense!

@ Sylire : oui, j'ai repris ( ma parenthèse m'a fait le plus grand bien). Et celui-ci est à lire ( je radote..)

@ Irrégulière percutant, bien mené : rien à redire !

@ Maryline : chouette !

Gambadou a dit…

Bon, difficile de ne pas le noter après un tel post ! C'est fait !

Nanou a dit…

Je le note !
J'avais beaucoup aimé Eux sur la photo.

zazy a dit…

Gester : j'aime.
Vu ton commentaire, je note celui-ci de suite

Clara a dit…

@ Gambadou : il est super!

@ Nanou : celui-ci est très au-dessus!

@ Zazy : chouette:))))

Nadael a dit…

Une auteure que j'aimerais beaucoup découvrir. je commencerais sans doute par celui-ci. Ton billet est si enthousiaste.

catherine a dit…

j'hésite un peu car ses deux précédents romans utilisaient aussi la photo comme support d'une recherche d'un secret de famille , et je crains la répétition mais les commentaires semblent enthousiastes donc je vais l'emprunter

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...