samedi 19 avril 2014

Jonathan Dee - Mille excuses

Éditeur : Plon - Traduit de l'anglais (Etats-Unis) par Elisabeth Peellaert - Date de parution : Avril 2014 - 269 pages et un régal !

Ben Armsteads est un avocat redouté et apprécié dans un cabinet juridique où il est également associé. Sa femme Helen a arrêté de travailler quatorze plus tôt lorsqu'ils ont adopté Sarah d'origine asiatique. Le parfait exemple de la mère investie dans de nombreuses associations et qui se dévoue pour sa famille. Mais son couple prend l'eau car Ben traverse la crise de la quarantaine avec cette impression de routine. Et pour la rompre il a un flirt avec une avocate nouvellement recrutée qui va tourner au cauchemar. Du jour au lendemain, Ben perd son emploi et fait la une des journaux.

Pour protéger Sarah du scandale, Helen décide  qu'il faut quitter cet endroit, cette petite ville où tout le monde connaît tout le monde et partir à New York tout proche. Mais d'abord, il faut qu'elle trouve un travail car leurs finances mises à mal par les frais juridiques engagées pour Ben sont à sec. Elle trouve un emploi de chargée relations publiques où elle montre un don pour la gestion de crise. Homme politique pris en flagrant délit d'adultère, directeur qui sous-paie ses employés : elle les amène à se repentir, à expier leurs fautes face aux caméras et donc face au public. Demander pardon avec sincérité pour regagner la confiance et ça fonctionne. De plus en plus accaparée par son travail et grisée par ce dernier, elle voit de moins en moins Sarah et ne cherche pas à avoir de nouvelles de Ben.

L'auteur nous entraîne habilement dans la vie de chacun de ses personnages. Sarah qui sèche les cours et qui ne supporte pas que sa mère veuille faire d'elle une fille parfaite, le travail d'Helen où l'on demande toujours plus aux employés, Ben qui purge sa peine. Si Helen a l'art d'orchestrer des demande des pardon pour les autres, elle a bien du mal à pardonner aux siens.

Avec avec une écriture qui pointe avec férocité les défauts de notre société et nos comportements, ce livre est un régal ! Et même si ce roman s'essouffle un peu sur la fin ( le personnage de l'acteur de cinéma qui ne supporte plus le fait d'être reconnu n'importe où qu'il aille n'apporte rien au reste de l'histoire) Jonathan Dee nous ferre et ne nous lâche plus !
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...