samedi 15 mars 2014

Agnès Clancier - Karina Sokolova

Éditeur : Arléa - date de parution : Janvier 2014 - 227 pages magnifiques!

Si j’ai adopté un enfant, c’est parce que je l’ai voulu plus que tout, parce que c’était mon destin, l’œuvre que je devais laisser sur cette terre. Cela a toujours été une évidence. Pendant des années, je n’y ai pas pensé, puisque j’avais le temps. Certaine que lorsque le bon moment se présenterait, je  le reconnaîtrais tout de suite. 

Après de longues démarches, Agnès Clancier va obtenir le sésame et adopter en Ukraine une petite fille âgée de trois ans qui ne parle pas un mot de français. Dès qu’elle l’a vue, elle a su que c’était elle et pas un autre enfant. Toutes les deux s’attendaient et  malgré de nombreux bâtons mis dans les roues : la famille de sang qui a oublié ses promesses d’être là , le système scolaire et ses cases dans lesquelles il faut entrer, les remarques sur la famille qu'elle compose à deux, on pourrait penser que l’un ou l’autre craque. Mais non. Elle vont apprendre à se connaître et grâce à cet amour entre elles et à la force que chacune puise dans l'autre, elles vont avancer.
Karina a un appétit de vivre et cette capacité à s’intégrer lorsqu’elles séjourneront de longs mois à l’étranger pour le travail d’Agnès. En grandissant, la  fillette garde intact son sens de l’humour.
Mais l’auteure n’oublie pas les appréhensions, les doutes, les journées où tout allait de travers (car personne ne possède le manuel du parfait parent) et ceux et celles qui sont devenus une famille du cœur. Un amour réciproque entre une mère et se fille où chacune s’épanouit. Une très, très belle relation mère-fille complice, sincère qui  émerveille !

Ce livre écrit pour Karina est tout simplement magnifique parce que l’amour du cœur balaie tout le reste.
Touchant, drôle (Karina ne peut que faire naître des étincelles pétillantes dans les yeux) et si justement écrit où l'auteure a choisi et pesé ses mots, ce récit m’a touchée-coulée ! 
Et ô combien j'ai aimé qu'en nous livrant leur histoire, Agnès Clancier ait su intelligemment préserver une part de leur intimité par respect et par pudeur.

Les billets de Cathulu, Cuné (la tentatrice)

11 commentaires:

cathulu a dit…

Je suis tout à fait d'accord et en particulier avec ta dernière phrase ! :)

Aifelle a dit…

Déjà noté chez les deux autres C, la boucle est bouclée !

luocine a dit…

très envie de le lire
déjà noté
Luocine

keisha a dit…

Bien bien. On verra.

Asphodèle a dit…

Comme Keisha !!! :D Mais très tentée ! :)

antigone a dit…

Ah là là, comme je le disais à Cathulu... pas certaine, je ne sais pas.

zazy a dit…

Oh pitié les filles !!! vous me tentez toujours et ma liste s'agrandit trop, mais je note

Clara a dit…

@ Cathulu : nous sommes une fois de plus sur la même longueur d'ondes !

@ Aifelle : :))))

@ Luocine : chouette !

@ Keisha : il est à lire !

@ Asphodèle : tu me fais plaisir !

@ Antigone : on sourit, on rit grâce à Karina !

@ Zazy : tu as raison il faut le noter !

Alex Mot-à-Mots a dit…

Une collection qui propose de beaux textes, je trouve.

Theoma a dit…

noté, surligné...

Nadael a dit…

Déjà noté, je surligne!

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...