dimanche 8 septembre 2013

Thomas B. Reverdy - Les évaporés


Éditeur : Flammarion - Date de parution : Août 2013 - 299 pages fascinantes et troublantes ! 

Au japon lorsqu’une personne disparaît, elle rejoint le rang des "johatsu" c’est-à dire des évaporés. Personne ne cherche à savoir ce qui pu pousser la personne à partir ou ce qu’elle est devenue. Un halo de mystère et de respect les entoure. Après trente-cinq annéss de mariage, Kaze licencié par la banque qui l’employait a fait ce choix. Sa fille Yukiko qui vit à San Francisco veut savoir pourquoi. Elle demande à son ex petit ami, Richard B., détective privé de son état de l’accompagner au Japon pour retrouver son père. 

Nous sommes au Japon de l’après Fukushima. Un pays en proie à soigner ses propres blessures, frappé par la crise économique et les catastrophes et où l’argent domine. Sale ou corrompu. Un pays où les yakuzas font régner la loi. L’enquête de Yukiko et de Richard B. est loin d’être facile car parler des évaporés porte malheur. Richard B. est partagé par sa fascination envers ceux que l’on appelle les évaporés et son désir pour Yukiko. Ce roman n’est pas uniquement porté par le personnage de Richard B.   Kaze, Yukiko et Akainu un jeune garçon dont les parents ont disparu lors du tsunami interviennent nous faisant part de leurs questions et de leurs craintes.
Cette porte donnée à chacun de disparaître sans se justifier est tout aussi envoûtante que douloureuse. Tourner une page de sa vie pour en écrire un autre sans se justifier n’est pas si simple qu’elle y paraît. Roman sur l’exil, la disparition, la renaissance mais aussi cette quête existentielle que nous portons tous en nous. L’image du Japon actuel côtoie une poésie, une mélancolie douce. L’écriture délicate et subtile presque évanescente de Thomas B. Reverdy nous offre un autre regard sur ce pays. Et la quiétude qui s’en dégage n’est qu’un apparat car les récifs et la détresse sont bien présents.

Une lecture fascinante et troublante !

Aujourd'hui, voilà ce qui leur importait. Pour le reste, on verrait. Aujourd'hui, c'est l'assurance d'aller jusqu' à demain. Et demain, c'est peu mais une promesse suffisante. Les camionnettes se remplissaient. La misère est une énergie renouvelable.

Lu du même auteur :  La montée des eaux
De nombreux billets sur Babelio  que je remercie !



22 commentaires:

keisha a dit…

Je réalise que Babelio ne m'a rien proposé dernièrement... ^_^
Pour le livre, on verra, j'ai du lourd à lire...

Dominique a dit…

Ce livre m'attend mais comme Keisha je suis plutôt submergée de propositions de lectures

Dominique a dit…

Ce livre m'attend mais comme Keisha je suis plutôt submergée de propositions de lectures

Kathel a dit…

Décidément, on voit ce livre partout... Je le lirai quand j'en aurai l'occasion, rien ne presse.
(ça me rappelle Le peintre d'éventail, pour lequel j'avais tant d'attentes, et qui m'a un peu déçue)

Leiloona a dit…

Un livre dont je parlerai autour de moi, c'est sûr ! :)

sylire a dit…

Il est sur ma liste !

luocine a dit…

livre intrigant , j'aimerais bien le lire
Luocine

krol a dit…

Ah ça y est, tu t'y mets toi aussi. Hier France Inter, aujourd'hui toi, les autres jours, les autres blogueurs... Je le garde dans un coin de ma mémoire.

antigone a dit…

On verra... comme les autres blogueuses, je suis dans une phase où je réfreine mes annotations parce que j'ai déjà beaucoup à lire finalement !! ;)

Anne a dit…

Il devrait bientôt passer par chez moi !

gambadou a dit…

Je ne l'avais pas noté sur ma liste de la rentrée, mais je crois que je vais le rajouter. Je ne connais pas cet auteur

liliba a dit…

Intriguant, tentant... moi qui m'étais promis de ne pas céder aux tentations de la rentrée littéraire, je commence mal...

Aifelle a dit…

Comme celles qui m'ont précédée, j'ai trop à lire, mais celui-là, je l'ai noté et surligné, il m'inspire bien.

Géraldine a dit…

Je ne connaissais pas le sujet de ce livre dont j'ai beaucoup vu la couverture, mais à propos duquel je n'avais encore lu aucun billet. Je dois dire que je suis très tentée.

dasola a dit…

Bonsoir Clara, je compte bien le lire car le sujet me m'intrigue et me plaît. Bonne soirée.

Jérôme a dit…

Envoûtant, c'est le mot ! Ce roman est vraiment magnifique, tant au niveau de la construction que de l'écriture.

Mango a dit…

Noté quatre fois ce matin! C'est un vrai festival! Sera-t-il primé? Je compte bien le lire de toute façon!

Clara a dit…

@ Keisha : ah? du lourd? ohoh !

@ Dominique : toi aussi ?

@ Kathel : on en parle beaucoup oui !

@ Leiloona : Julien, libraire chez Dialogues, l'a aimé également!

@ Sylire : un bon choix!

@ Luocine : intriguant, vaporeux... oui!

@ Krol : je plaide non coupable:)!

@ Antigone : oui, beaucoup de lectures en ce moment ( je confirme)!

@ Anne : bonne future lecture!

@ Gambadou : il se dégage de ce livre une atmosphère spéciale et je suis sensible aux romans où il y a des ambiances!

@ Liliba : résister ? je ne cherche plus..

@ Aifelle :ah ce temps qui manque!

@ Géraldine : chouette!

@ Dasola: yes!!!

@ Jérôme : ce livre séduit ses lecteurs!

@ Mango : on verra .. je n'ai pas de boule de cristal:)!

Alex Mot-à-Mots a dit…

Un roman qui me fait de l'oeil depuis un moment. Si en plus tu dis qu'il est fascinant et troublant....

Estelle Calim a dit…

J'ai adoré cette lecture. Ce roman est magnifique, et m'a permis de commencer du bon pied mes lectures pour la rentrée littéraire :)

Emily a dit…

Je vais finir par craquer sur celui-ci !

Le Papou a dit…

J'ai bien aimé l'idée de départ donc il est noté.
Le Papou

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...