lundi 16 septembre 2013

Isabelle Coudrier - J'étais Quentin Erschen


Éditeur : Fayard - Date de parution : Août 2013 - 401 pages magnifiques!

Depuis toujours, Natacha fille unique passe tout son temps libre avec ses voisins les enfants Erschen : Quentin, Raphaël et Delphine. Elle éprouve une amitié profonde envers Raphaël et Delphine, et un amour inconditionnel pour Quentin l’aîné. Seules trois années la séparent de Quentin. Quentin, Raphaël et Delphine ont perdu leur mère alors qu’ils étaient encore touts petits. Ils sont élevés par leur père un cardiologue très pris et une gouvernante. La mère de Natacha n’est pas dupe des sentiments de sa fille pour Quentin. Mais Natacha et les enfants Erschen sont inséparables. A l’adolescence, Quentin a beaucoup de succès auprès des filles mais elles ne l’intéressent pas ce qui laisse de l’espoir à Natacha. Elle enchaîne les tentatives pour que l’amitié de Quentin se transforme en amour. En vain.

Sérieux, réservé et brillant élève, Quentin est le premier à partir d’Olsenheim leur ville de l’est de la France pour des études de médecine à Paris. Raphaël le suivra l’année suivante. Delphine a toujours montré un intérêt pour devenir boulangère mais selon son père, elle doit poursuivre des études supérieures. Elle rajoindra ses frères et s’inscrira en fac de lettres. Quand arrive le tour de Natacha, elle choisir médecine et comme les Erschen louent un spacieux appartement boulevard Brune, elle s’installera avec eux. Quentin étudie sans relâche, Raphaël sort beaucoup et enchaîne les conquêtes féminines. Delphine s’ennuie dans ses études et Natacha toujours amoureuse de Quentin subit l’attente qu’un jour enfin il la regarde avec des yeux différents. Et soudainement, cet ordre des choses établi tacitement entre eux quatre et qui règne Boulevard Brune vole en éclat car Delphine disparaît.

Ce roman est hypnotique ! Dès le départ, Isabelle Coudrier installe un rythme lancinant, musical. Elle détaille la vie quotidienne de ses personnages et nous introduit à leurs côtés. On assiste aux tourments de l’amour éprouvés par Natacha alors que Quentin ne semble qu’être intéressé par ses études et la médecine. Responsable avant l‘heure, menant une vie d’adulte avant avoir d’été jeune tandis que son frère Raphaël croquait la vie à pleines dents.
Pourquoi Natacha n’a t-elle pas pu  se défaire de son obsession pour Quentin alors qu'elle souffre? La disparition non élucidée de Delphine les affectera tous, pèsera sur leurs choix futurs.  
L'atmosphère de ce roman colle à la peau chargée de non-dits et  où les dommages collatéraux de l’amour sont nombreux.
Les sentiments non réciproques, la culpabilité d’une mère ou d’un père, l’incapacité à être heureux,  le bonheur derrière lequel on court, que l'on pense atteindre et qui nous échappe subrepticement, ce moment où l'on devient adulte et où il faut se défaire ou non de l'enfance.

D'autres rebondissements inattendus interviennent et la fin m'a glacée... 
Un roman où les émotions à prisme sont finement décrites avec  une écriture posée et envoûtante ! Magnifique !

Natacha savait qu'il était inutile de rêver que le monde se figeât à un instant et pour toujours, mais quelques images du passée resplendissaient  suspendues et immuables, vibrantes et inaltérables  dans sa mémoire, et c'était comme si déjà s'y résumait sa vie, qui ne faisait pourtant que commencer.Ce n'était pas de la nostalgie, elle n'en avait pas l'âge. C'était plutôt la certitude d'avoir déjà vécu tout le bonheur possible et la conviction qu'il ne reviendrait pas.



8 commentaires:

Mango a dit…

Puisqu'il est magnifique, je le note!

Clara a dit…

@ Mango : génial !!!! Arnaud libraire chez Dialogues a beaucoup aimé lui aussi!

monpetitchapitre a dit…

Ton billet me tente beaucoup, c'est noté!

Aifelle a dit…

Malgré ton billet enthousiaste, je ne me sens pas très attirée. J'ai l'impression d'une histoire lue maintes et maintes fois non ?

luocine a dit…

il arrive quoi à Delphine?
j 'avais envie de savoir mais je crois que mon intérêt pour ce livre s'arrête là!
tu ne veux pas me le dire
Luocine

Clara a dit…

@ Monpetitchapitre : génial ! un livre dont on n'a peu parlé hélas..

@ Aifelle : non,car il d'autre rebondissements mais en dire trop serait inutile.. la fin m'a glacée !

@ Luocine : on ne le sait pas ! mais ia fin m'a laissée sans voix!

Nadael a dit…

Je note! Un livre dont je n'ai absolument pas entendu parler...c'est toujours pareil avec la rentrée littéraire, trop de médiatisation pour certains, et si peu pour d'autres...

Clara a dit…

@ Nadael : oui pourtant ce livre mérite d'être lu !

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...