dimanche 4 août 2013

Erwan Desplanques - Si j'y suis


Éditeur : Editions de l'Olivier - Date de parution : Janvier 2013 - 115 pages et une déception...

Jacques dont la mère se meurt à l'hôpital tente de se raccrocher à son passé en la personne de Marion sans une station balnéaire des Landes,Marion ne comprend pas pas sa venue. Elle a sa vie. Puis changement de lieu : Paris où il est correcteur. Jacques se rend tous les jours à l'hôpital. Un rituel. Puis après la mort de sa mère, on le retrouve à Hanoï sans but précis.

Ce roman a eu des éloges dans la presse (solidarité jounalistique ?), et autant le dire d'emblée, je n'irai pas dans ce sens...
Ce livre est comme des fragments épars de moments de vie. Mais voilà, il manque une solide base, un fil conducteur. Là où certains parleront de sensibilité, j'emploi le terme de sensiblerie. Il y a ici ou là deux ou trois jolies phrases ( on dirait du Olivier Adam d'ailleurs) mais je n'ai trouvé aucun intérêt à ce roman. Voilà c'est dit...

Les billet d'Anne,  *Fleur*Noann non convaincus également



20 commentaires:

krol a dit…

Et bien tant mieux ! Je n'ai pas besoin de sortir mon stylo pour le noter !

**Fleur** a dit…

Idem ! Je partage entièrement ton avis ! J'avais d'ailleurs fait mon billet dans ce sens il y a peu.

Aifelle a dit…

Donc on oublie ..

livrogne.com a dit…

Je suis entièrement d'accord.
Il a obtenu la plus mauvaise note chez nous aussi (0 verres)
Noann

Sébastien a dit…

"Solidarité jounalistique ?"
Eh oui, ça existe et ça décrédibilise les critiques "pro" : on ne sait plus trop si on peut suivre leurs conseils. Heureusement qu'il y a les blogueurs pour écrire des avis honnêtes. J'avoue que c'est ma seule source quand je cherche une nouvelle lecture.

Gwenaelle a dit…

Il y a quelques livres comme ça... Les journalistes en parlent à qui mieux mieux et quand on cherche le titre sur les blogs, on ne le trouve pas... Ce serait intéressant de connaitre tirages et ventes dans ces cas-là... Et dans les autres aussi, d'ailleurs!

Yv a dit…

il m'arrive également de me demander pourquoi tel ou tel livre ou auteur sont encensés dans les médias alors qu'ils ne valent pas tripette...

livrogne.com a dit…

J'aime bien l'expression "Solidarité jounalistique"
C'est exactement l'impression que j'ai eu, je me suis dit , ce type a dû être pistonné parce qu'il était journaliste.
En réalité, son bouquin est fade, le style insipide.
Vraiment mauvais
Noann

Irrégulière a dit…

Au moins, c'est clair !

Anis a dit…

Ca arrive qu'on ne trouve pas d'intérêt à un roman. Mais écrire est toujours un gros travail. la rencontre n'est pas si évidente.

Anne a dit…

Comme tu le sais, il était sélectionné pour le Prix Première et tout le monde sauf une personne n'a pas apprécié ce roman. Moi je dirais des faux airs de Camus, mais c'est tellement mieux L'étranger !!! Et nous avions tous été révulsés par la scène avec le chien vers la fin...

keisha a dit…

Tu as rarement écrit un billet aussi... clair! 115 pages seulement, heureusement.

Kathel a dit…

Je ne l'avais jamais retenu sur mes listes, il en restera éloigné !

Mango a dit…

Je m'en vais donc sur la pointe des pieds!

Emma a dit…

Ouf, un que je ne note pas ;-)

Faelys a dit…

vu dans tes "blablas du jour" comme tu aimes les mondiaux de natation; moi aussi j'ai regardé et me suis régalée! ;) et j'ai noté le reportage que tu signales aussi, merci!

Marie a dit…

Moi, j'ai quand même toujours envie de le lire.. C'est vrai que je me souviens de F. Busnel (et il est n'est pas le seul) qui en avait fait une chronique très élogieuse. Je viens d'aller voir sur Livres Hebdo : ce roman a été tiré à 6000 exemplaires (autant dire pas beaucoup) mais je ne sais pas combien en ont été vendus...

Clara a dit…

@ Krol : il manque une base solide à ce livre...

@ Fleur : l'auteur confond sensibilité et sensiblerie...

@ Aifelle : oui !

@ Livrogne : c'est dire !

@ Sébastien : oui, je pense que la solidarité joue entre journalistes.

@ Gwenaelle : trop distillé, pas assez travaillé...et l'idée de départ s'envole !

@ Yv : exactement !

@ Irrégulière : je n'en ai rien ce livre ne m'a rien apportée sauf "tout ça pour ça"!".

@ Anis : oui mais là pour moi, il manque un vrai travail plus approfondi...

@ Keisha : deux belle phrases ne sauvent pas un roman.. .

@ Anne: non je ne savais pas qu'il était sélectionné pour le prix Première. La scène du chien est cruelle mais quel intérêt par rapport à le trame du roman? Je pende que l'auteur a voulu montrer la souffrance, la solitude et il s'est éparpillé tout en voulant avoir une écriture très minimaliste, très suggestive... Ce n'est pas assez pour moi.

@ Kathel : j'aime les premiers romans mais là ça a été une douche froide !

@ Mango @ Emma :)))

@ Faelys : c'était génial ! les ralentis permettent de voir la technicité ! Dimanche matin , je n'ai pas fait aussi bien qu'eux :)!

@ Marie : mon avis n'engage que moi comme toutes mes chroniques. Après les goûts et les couleurs...

Jérôme a dit…

Bon alors, si j'ai bien compris, on passe, on passe, on passe !

Clara a dit…

@ Jérôme: il est préférable oui en effet ..

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...