lundi 1 juillet 2013

Alain Emery - D'aussi vastes déserts


Editeur : la Tour d'Oysel - Date de parution : avril 2013 - 170 pages et sept nouvelles à l'écriture qui fait mouche ! 

Sept longues nouvelle où Alain Emery creuse, décortique la nature humaine et les misérables stratèges que nous sommes. Sept nouvelles et des personnages tourmentés, avides, désemparés ou projetés dans des situations comme si la vie leur avait joué un tour.

Ce je j'aime avec cet auteur, c'est le sens du détail, l'art de décrire avec un mélange subtil d'émotions, de poésie et d'ironie et d'empathie : La Pointe, c'est un ancienne gloire de la côte, une danseuse décatie au bras de laquelle il faut bon retrouver le plaisir des bains de mer. 
Même une fois épinglée et sous verre, il ne faut rien attendre de Marie. Son destin est comparable à des milliers d'autres et sa trame tiendrait dans une boîte d'allumette. 
Jouer du frisson comme d'une scie musicale, c'est un métier. Vendre du papier à tour de bras aussi. 
Et ces phares aussi pointues par le choix des mots que belles, ce recueil en regorge !

Ces nouvelles où les tranches de vie nous sont décrites nous immergent à coté des personnages. Et la magie opère car on ressent leurs émotions ! Des textes à la saveur douce amère, des personnages touchants. Moins noir que ses précédents recueils, l'écriture est à son apogée et c'est à mon avis son meilleur.
N'est pas nouvelliste qui veut ...Chapeau bas !
Un recueil lu en apnée totale où j'ai savouré chaque mot ! 

Le billet d'Yvon.
Lu de cet auteur : Divines antilopes et  Les petits devants

4 commentaires:

sabine a dit…

Clara... je note. Merci

Clara a dit…

@ Sabine : génial !!!

Mango a dit…

Des nouvelles? ...Je m'éloigne!

Clara a dit…

@ Mango : zut :)!

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...