vendredi 28 juin 2013

Laura Esquivel - Vif comme le désir


Éditeur : Folio - Date de parution : avril 2013- Trauit de l'espapnol (Mexique) par Frédéric Eugène Illouz - 217 pages d'une écriture sensorielle et charnelle !

Mexique, Jubilo issu d’une famille de condition modeste épouse Lucha une jeune fille d’une classe sociale aisée. Jubilo qui toujours été passionné par les télégraphes en fait son métier. Mais le couple vivote et Lucha a du mal à s’habituer à ce changement de conditions. Jubilo possède comme un sixième sens,  il devine les pensées des autres, les ressent. De sa grand-mère maya, il a hérité une sensibilité particulière. Si l'amour de Jubilo et de Lucha semble être le plus fort, l’argent et ce don précieux vont les conduire à divorcer.

Quel plaisir de relire Laura Esquivel que j’avais découverte avec Chocolat amer ! Ici point de cuisine, mais la communication est au centre de ce livre. L’auteure avec sa plume toujours aussi poétique et sensorielle, nous fait pénétrer dans un univers où les mots codés en morse, un frisson, un corps qui se raidit , une danse langoureuse sont aussi précieux que les paroles. Dans un Mexique qui n’a fini de panser ses plaies, l’histoire de Jubilo devenu vieux, aveugle et dont sa fille s’occupe résonne avec des réflexions intéressantes sur l’aspect matériel et financier. Sur celui que nous lui donnons, les priorités que nous nous fixons dans une vie.
Sa fille veut comprendre la raison du divorce de du divorce de ses parents cinquante ans plus tôt alors qu'il s'aimaient passionnément. Un roman à déguster, pertinent et délicieux par son écriture !

Ecrites, parlées ou chantées, les parole qui qui sortent de de notre corps volent dans l'espace. D'autres voix avant nous les avaient prononcées. Elles se chargent de leur écho, voyagent dans les airs, elles s'imprègnent de la salive d'autres bouches, des vibrations reçues par d'autres oreilles, des battements de milliers de cœurs. S’insinuant jusqu'au centre de la mémoire, elle attendent tranquillement qu'un nouveau désir les réanime et les charge d'énergie amoureuse. 

13 commentaires:

Sabine a dit…

je retiens cette lecture ....

Hélène a dit…

J'avais aussi beaucoup aimé "Chocolat amer", je suis plus que tentée !!!

Lor rouge a dit…

Oh là, ça me fait penser que je n'ai toujours pas lu "Chocolat amer" noté sur ma LAL depuis des lustres...

Luocine a dit…

je n'avais pas été complètement conquise par Chocolat amer.
si je me souviens bien j avais été gênée par le mélange rationnel et irrationnel ce qui semble être le cas ici encore ... alors!
je passe mon tour
luocine

Alex Mot-à-Mots a dit…

Chic, j'avais beaucoup aimé Chocolat amer.

Karine:) a dit…

Une auteure que je souhaite découvrir.

Irrégulière a dit…

Ah, c'est celui-là dont le titre me plaît, et tu en dis plutôt du bien, donc why not !

Clara a dit…

@ Sabine : j'aime l'univers de cette auteure !

@ hélène : tu aimeras !!!!Je suis étonnée que ce livre soit passé inaperçu..

@lor rouge : celui -ci ets plus profond..

@ Luocine : j'adore au contraire ces univers !

@ Alex : un" chic" de joie!

@ Karine:) : yapluka !

@ Irrégulière : sors tes mouchoirs au cas où..

Géraldine a dit…

Rien que la couverture, superbe, est une belle invitation à la lecture. Si en plus tu as aimé ...

Nadael a dit…

Que tu me tentes... et dire que je n'ai toujours pas lu Chocolat amer...

Clara a dit…

@ Géraldine : j'aime ces auteures à l'univers où réalité, fable, et irréel se conjuguent !

@ Nadael : chocolat amer est une belle histoire de femmes !

Phare Felue a dit…

J'ai adoré ce roman :)
Comme toi j'aime ce mélange de réalisme et de poésie.
Pour moi, c'est un roman qui parle de façon mature du couple, de la communication, et en même temps, un vrai bonheur de lecture. J'en parle aussi sur mon blog (tout récemment crée.)

Clara a dit…

@ Phare Felue : bienvenue ! Il fait que tu lises ses autres romans!

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...