lundi 24 juin 2013

Ian McEwan - Expiation

Editeur : Gallimard - Date de parution : 2005 - Traduit de l'anglais par Guillemette Belleteste - 488 pages et un coup de cœur ! 

Angleterre, Août 1935. Briony la cadette d'une famille aisée attend avec impatience l'arrivée de son frère Léon. A 13 ans, elle a décidé de devenir romancière. Sa forte personnalité doublée d'un sens de l'observation lui confèrent des certitudes inébranlables. Et lorsqu'elle surprend Robbie, un étudiant extrêmement brillant et qui n'est autre que le fils de la domestique, avec sa sœur Cecilia, elle y voit une menace et non une scène d'amour. En une journée, le destin des personnes sera modifié car Briony va avancer un témoignage dans lequel les interrogations sont des convictions. Un témoignage qui est l'amorce d'un drame et de destins bouleversés.

Entre Ian McEwan et moi, il s'agit d'une histoire d'amour sulfureuse. Après un coup de foudre avec Sur la plage de Chesil, Délire d'amour et L'enfant volé ont signé notre rupture. Et ces retrouvailles ont fait battre mon cœur à la chamade. Le grand amour est de retour ! Car j'ai vibré, j'ai frémi, j'ai été embarquée par cette histoire dans un état de bonheur extatique ! Tout y est du grand Art ! L'écriture si délicieuse, le déroulement où les questions, les doutes mènent la danse et un final de Maître ! Alors que la canicule s'est abattue sur l'Angleterre, Briony a écrit une pièce de théatre afin de fêter dignement le retour de son frère Léon accompagné d'un ami étudiant. Future romancière dans l'âme, elle pense avoir cerné mieux que quiconque la nature humaine. Mais, ses cousins du nord lui donnent du fil à retordre et elle abandonne l'espoir d'une représentation. En une soirée, un drame se joue : un viol et l'arrestation de Robbie. Le témoignage de Briony fait voler en éclats la vie de la famille. Quelques années plus tard, on retrouve chacun des personnages dans un contexte différent. La guerre bat son plein, Cécilia a rompu les ponts avec sa famille et Robbie se bat en France. Briony a grandi, elle porte ses actes de l'été 1935 comme un fardeau dont elle voudrait se repentir. Peut-on pardonner ? Est-il si facile de se débarrasser de sa culpabilité ?

Ian Mc Ewan excelle dans ce roman ! Dans la première partie, il nous livre des fragments de l'avenir tel qu'il aurait dû être. Il plante un décor où les détails sont aussi importants que la psychologie des personnages. La seconde partie révèle des tenants et des aboutissants inattendus. Non, je n'ai pas lu ce livre, je l'ai ressenti avec intensité. Si vous cherchez un vrai roman hors pair, un bijou, n'allez pas plus loin ! L'ambiance, le suspense distillé, la construction et le style m'ont scotchée ! Et une fois commencée cette lecture, il est difficile de la lâcher. Du pur bonheur !

Un couip de cœur pour Hélène également , le billet de Sylire renvoie à plein d'autres !



Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...