vendredi 17 mai 2013

Rachel Cusk - Contrecoup


Éditeur : Editions de l'Oivier - Traduit de l'anglais (Etats-Unis) par Céline Leroy - Date de parution : Avril 2013 - 176 pages profondes ! 

La narratrice divorce. Mère de deux filles, si elle analyse avec lucidité et clairvoyance ce  qu'elle est devenue, elle passe au crible l'institution du mariage, la soi-disant égalité entre homme et femme dans le couple, le rôle de la femme dans la société. Au lieu de s'apitoyer, elle mène ses réflexions dans des situations concrètes, s'interroge, observe ses filles confrontées à avoir désormais deux maisons. Quel sera le retentissement de la séparation sur ses enfants? Elle se réfère aux mythes grecs littéraires, essaie de comprendre si l'égalité et les principes du féminisme ont joué un rôle. La narratrice subit le contrecoup car son corps refuse de manger, avec l'appréhension d'être invisible au yeux des autres couples et de devenir l'élément qui ne va pas dans le décor. Pour ne pas sombrer, elle se raccroche à ses filles, décide d'aller de l'avant.

Roman où la réflexion a une place importante, l'émotion n'est pas oubliée. A fleur de peau et aussi paradoxalement que cela puisse paraître, splendide et touchant au plus profond.
Dès le premières pages, l'écriture de Rachel Cusk m'a conquise, cette analyse passée à travers différents prismes m'a fascinée ! Un livre devenu hérisson où les nombreux marque-pages témoignent de la richesse et de la profondeur de ce récit ! 

La femme qui croit qu'elle peut choisir le féminité, peut jouer avec comme le buveur mondain avec le vin - autant dire qu'elle cherche les ennuis, elle veut être défaite, dévorée, veut passer sa vie à perpétuer une nouvelle imposture, confectionner une nouvelle fausse identité, sinon que désormais, c'est son égalité qui est factice. Soit elle en fait deux fois plus qu'avant, soit elle sacrifie son égalité et en fait moins moins qu'elle ne devrait. Elle est deux femmes ou demi-femme. Dans un cas comme dans l'autre, elle devra dire, je suppose, parce qu'elle  l'a choisi, que cela lui convient.

 Les billets d'Antigone, Cathulu
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...