samedi 25 mai 2013

Aimée Bender - La singulière tristesse du gâteau au citron


Éditeur : Editions de l'Olivier ) Traduit de l'anglais(Etats-Unis) par Céline Leroy - Date de parution : Février 2013 - 344 belles pages entre fable et réalité ! 

Le jour de ses neuf ans, Rose goûte au gateau spécialement cuisiné par sa mère. Sous le citron et le sucre, elle ressent le sentiments de sa mère. Un vide, une tristesse. Pourtant, sa mère semble heureuse. A partir de ce jour, Rose ne peut plus manger un plat sans éprouver les émotions de celui qui l'a cuisiné. Et dans quel état d'esprit était la personne  : heureuse, préoccupée, énervée ou inquiète. Elle qui croyait sa mère contente de son existence et de sa famille va douter. Comment vivre avec un tel don? Comment dissimuler à sa mère ce qu'elle a deviné à son sujet ?

A mi-chemin entre la fable et la réalité, ce livre est une très belle découverte ! A l'école, Rose  se tourne vers la nourriture industrielle pensant échapper aux émotions mais elle reconnaît d'où les ingrédients proviennent. Chez elle, elle s'efforce ne le laisser rien transparaître en avalant difficilement chaque bouffée préparée par sa mère. Rose grandit et son palais s'affine. Son frère aîné et unique, un petit génie, voit lui aussi sa vie bouleversée par un autre don. Dans ce roman d'apprentissage, Rose comprend  que les fondations de sa famille ne sont pas aussi solides qu'elle en ont l'air et qu'elle doit s'accommoder de son pouvoir.

S'il y une belle sensibilité dans ce roman, il n'est pas pas aussi léger que l'on pourrait le penser. Aimée Bender nous démontre avec poésie et tendresse que l'on peut grandir en étant différent. Trouver sa place et se servir de qui était un handicap comme un atout.
Un roman d'une beauté singulière  qui m' a touchée et fait vibrer ! Un livre qui n'est pas sans rappeler  Chocolat amer de Laura Esquivel.

Julien (mon libraire chouchou ) me l'avait conseillée.
Cathulu, La ruelle bleue, Reading in the rain ont beaucoup aimé, Jérôme et Joëlle sont d'avis différents.

22 commentaires:

cathulu a dit…

Une atmosphère vraiment particulière qui peut dérouter ou envouter...:)

Clara a dit…

@ cathulu : tu penses bien que j'ai très envie de découvrir ses autres livres ! Et j''ai aimé cette atmosphère !

keisha a dit…

Déjà la couverture m’écœure (oui, pas normale, la fille, elle préfère le salé au sucré)

Jérôme a dit…

C'est vrai que je n'ai pas du tout accroché. Cette lecture m'a ennuyé à mourir mais je me doutais bien que ce roman pouvait séduire, il possède d'évidentes qualités...

Aifelle a dit…

Les avis sont divers en effet, j'essaierai pour voir s'il m'écoeure ou si je le dévore d'un seul coup.

Irrégulière a dit…

L'idée de départ est intéressante... à voir !

Catherine a dit…

je t'ai aperçue hier à Dialogues, mais pas eu le temps de venir te saluer, j'étais invitée le soir et j'avais 50 mn de route. une autre fois... (Fatou Diomé, un vrai bonheur à l'écouter, elle est pétillante)

krol a dit…

J'ai déjà lu des billets sur ce livre mais où ? Je crois qu'ils étaient bons... J'aime le titre.

Gwenaelle a dit…

Je l'ai en anglais. Peut-être sera-t-il plus digeste en VO qu'en français, si j'en juge par certains commentaires... :-)

Asphodèle a dit…

Moi qui suis plutôt salé, les desserts au citron sont ma seule concession à la gourmandise sucrée (une des rares disons) ! Pas très en appétit en ce moment pour diverses raisons, on verra...

Anis a dit…

J'avais adoré "Chocolat amer" et j'aime beaucoup ces thèmes autour de la cuisine et de la portée symbolique des aliments.

Galéa sous les galets a dit…

moi aussi, essentiellement salé, mais hormis le titre, ce que tu dis du roman a tout pour me plaire!

Fleur a dit…

Le titre est très beau et tu as as suscité ma curiosité! Je l'ajoute à ma LAL.

L'or rouge a dit…

Je l'avais repéré celui là suite à une critique dans le Fémina il me semble... Le titre est très original, le livre semble l'être aussi...

Kathel a dit…

Les avis sont partagés sur ce roman... je verrai si je le trouve à la bibliothèque.

Yv a dit…

Entre chocolat amer et citron, la tristesse est dans le menu

Milly a dit…

Mais quelle belle idée pour un roman, comme la madeleine de Proust qui lui fait remonter des souvenirs, cette fois ce sont les saveurs associées aux personnes qui font remonter des émotions. Je trouve ça génial. Je suis une hypersensible, je suis sûre que je vais bien m'entendre avec ce livre que je note absolument! Et la couverture est très jolie et pimpante! :)

Violette a dit…

une couverture tout à fait ... appétissante!

antigone a dit…

Ah tiens, tu me donnes envie de l'essayer... ;) Je serais sans doute passée à côté.
(Je n'arrive plus à accéder à mon blog ni à tous ceux de Canalblog ce soir, espérons que cela s'arrange... gloups !)

Clara a dit…

@ Keisha : le tire m'a attirée plus Julien qui m'a dit " je suis certain que vous allez aimer" , celui de Cathulu.. et je suis sucrée !

@ Jérôme : même si nous avons très souvent les mêmes goûts, c'est normal que nous ayons des avis différents sur certains romans !

@ Aifelle : à tester, oui !

@ Irrégulière : j'ai beaucoup aimé cette ambiance, les personnages et l'histoire !

@ Catherine : non??? zut mais c'est trop bête !La prochaine fois, dis-moi quand tu viens. Une belle rencontre ( j'en parle bientôt) !

@ krol : il faut découvrir cette auteure!

@ Gwen : pas indigeste du tout pour moi. J'espère que tu aimeras !

@ Anis : alors tu aimeras !

@ Galéa : en effet , il ne faut pas s'arrêter au titre !

@ Fleur : chouette !

@ L'Or rouge : il avait tout pour me plaire !

@ Kathel : oui, il faut y goûter :)!

@ Yv : un livre avec une douce mélancolie !

@ Milly : il est pour toi alors!

@ Violette : tu aimes les gâteaux à la crème?

@ Antigone : je parie que tu vas aimer!!!

Nadael a dit…

Tu me tentes beaucoup... comme souvent!

Clara a dit…

@ Nadael : une belle lectuer !

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...