dimanche 28 avril 2013

Claire Castillon - Tous les matins depuis hier


Éditeur : Ecole des loisirs - Date de parution : Mars 2013 - 180 pages drôles, fraîches et criantes de vérité !


Manon bientôt 10 ans est fan, archi fan, de la chanteuse Cindy Pacosa dont les posters tapissent sa chambre. Fille unique, elle partage sa passion avec sa meilleure amie. Ses parents surtout sa mère la couvent et Manon ne le supporte plus. Elle a toujours  un pied dans l’enfance  et un autre dans l’adolescence ( elle réclame plus de liberté). Manon pour qui les garçons étaient inintéressants ou stupides (ou les deux à la fois) va croiser dans le bus scolaire un grand (c’est-à-dire un sixième) et son petit cœur va fondre…

Il s’agit du premier roman pour la jeunesse que Claire Castillon écrit et c’est une grande réussite ! Non seulement elle se glisse avec aisance dans la peau de Manon  mais excelle aussi dans la description des parents.  Les situations sont criantes de vérités et une fois de plus je me suis reconnue (que voulez-vous, j’ai l’attitude de la mère qui énerve systématiquement sa progéniture). Une mère qui papote avec les commerçants ou qui avant d’acheter des vêtements détaille l’étiquette pour le lavage et qui aime savoir ce que font ses enfants. En somme, j’ai apporté la honte totale à mes fifilles qui soufflaient et me lançaient des regards noirs.
Comme il s’agit de Claire Castillon, elle joue avec les mots et nous offre des dialogues truculents tout en décryptant si bien cet âge entre deux. Manon est une fille vive qui fait preuve de détermination, d'humour, et qui porte un regard tendre ou ironique sur ce qui l'entoure. Et à dix ans, on change d’avis facilement, on aimerait quelquefois retrouver l’insouciance de l’enfance mais grandir quand même et  surtout très vite.
Frais, rythmé, drôle et tendre, ce livre est à ne pas bouder  ! 

Il faut flatter les stars pour qu'elles durent. Elles sont comme les camélias, a dit Cindy Pacosa, elles dépérissent si on ne s'en occupe pas.

Je n'arrive même pas à savoir si je suis jolie. Mes parents me l'assurent, mais j'ai remarqué que les parents balancent rarement à leur enfant : "T'es moche". 

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...