mercredi 14 novembre 2012

Gillian Flynn - Les apparences


Éditeur : Sonatine - Date de parution : Août 2012 - 570 pages scotchantes qu'on ne lâche pas ! 

Avertissement : ne commencer pas ce livre le soir en allant au lit car vous ne pourrez pas le reposer avant de l’avoir terminé ( une erreur que j’ai commise…).

Amy et Nick forment un couple idéal. Habitants à New-York, mariés depuis presque cinq ans, tous deux sont journalistes. Sans problème d'argent surtout qu'Amy a inspirée enfant puis adolescente toute une série de livres écrits par ses parents. Mais la crise est passée par là, ils ont perdu leur travail et  les parents d’Amy ont dépensé sans compter. La mère de Nick est atteinte d’un cancer et Go la sœur jumelle de Nick a besoin d’aide.  Ils quittent New-York pour venir s'installer dans la ville natale de Nick dans le Missouri.  Nick et Go ouvrent un bar  grâce à de l'argent prêt par Amy dans cette petite ville de province où de nombreuses entreprises ont fermé. 

Le jour de leur  cinquième anniversaire de mariage un cauchemar sans nom commence. Nick  trouve le salon sens dessus dessous et Amy a disparu. La suite?  570 pages que j’ai dévorées !!! Ce livre est tout simplement diabolique, scotchant, captivant  et  hypnotique ! On suit en parallèle le récit de Nick et le journal intime d’Amy. Nick devient rapidement le coupable aux yeux de tous sauf qu’il y a des retournements de situations (et pas des moindres). On découvre au fil des pages les vraies personnalités de Nick et d’Amy. Chacun a sa vérité, qui croire? On ne sait pas sur quel pied danser. A la moitié du livre, un coup de théâtre magistral double la montée d'adrénaline !  Les non dits, les secrets, les manigances, l'idéalisation du mariage,  les manœuvres pour arriver à ses fins ... tout est distillé savamment.
Gillian Flynn dissèque la vie de ce couple aux apparences trompeuses et nous mène là où elle veut jusqu'au point final qui laisse un goût très, très ambiguë...Impressionnant !
Superbement construit, à vous donner des frissons dans le dos tant la manipulation et l'ombre de la  paranoïa qui planent sont machiavéliques, j’ai adoré !
 
Les gens aiment bien s'imaginer qu'ils connaissent les autres : les parents veulent croire qu'ils connaissent leurs enfants. Les femmes veulent croire qu'elles connaissent leurs maris.


 
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...