vendredi 9 novembre 2012

Ahmed Kalouaz - Mon cœur dans les rapides


Éditeur : Rouergue - Date de parution : Novembre 2012 - 137 belles pages !  

Pendant les  vacances scolaires de  sa dernière année de collège,  Juliette part dix jours en camp de canoë en Ardèche pas très loin de chez elle. Au dernier moment, une copine à elle Léa s’inscrit également. Agée de quinze ans, les garçons  sont loin d’être la préoccupation de Juliette et pourtant…

La fin du collège marque des  changements pour les adolescents : l’entrée au lycée  en septembre, l’orientation  scolaire qui se profile. Pour Juliette ces vacances d’été sont l’occasion de souffler un peu et de partir en camp. Elle et sa sœur sont des habituées des séjours à  thèmes sportifs. Léa qui l’accompagne est un peu son opposée : extravertie et surtout elle collectionne les petits amis,  des relations éphémères qui lui conviennent. Au village où se situe le camp, elle croise plusieurs fois Nicolas souvent perdu dans ses pensées. Un adolescent  qui préfère la solitude à la compagnie des autres.  Peu bavard, il aime écrire des poèmes sur des galets qu’il dépose dans la nature.  Des cadeaux pour ceux qui les trouvent. Juliette a le cœur qui bat la chamade quand elle le voit et tous les deux vont vivre leur premier amour entourés des poèmes d’Apollinaire et  des gorges de l’Ardèche. Dix jours où  une métamorphose s'opère. Magique et belle.

Ahmed Kalouaz signe encore un excellent livre. Fort, intelligent et sensible. Comme  pour une partition de musique, il  décroche  des mots justes  sur les sentiments, les premiers émois des adolescents. Le tout avec pudeur et où rien n’est brusqué. Premiers pas maladroits ou hésitants, premier baiser échangé, premières caresses. Pas de guimauve mais la poésie du style de l’auteur. Avec subtilité, il laisse le soin  à chacun d'imaginer jusqu'où va la relation (physique) entre les deux jeunes amoureux.
Un livre lu et  recommandé également  par fifille en classe de troisième qui comme moi a succombé à l’écriture d’Ahmed Kalouaz dont je suis fan. Et comme je suis une grande sentimentale, je suis contente  de lire que  le premier amour est  une relation  qui a de l'importance...

J’entends, dans un souffle, l’enfance passer, et ses murmures dans mon cou me parcourir le corps. Des mots pour  voguer sur la voie lactée qui s’allume au-dessus de nos têtes. Je ne connais pas ce silence, après la furie de nos doigts tremblants et gauches, nos souffles redevenus réguliers, et cette larme sur ma joue.

 

3 commentaires:

Didi a dit…

Je crois que ça me plairait ! Retourner en adolescence à l'heure des premiers émois !
Cette collection aux éditions du Rouergue regorge de belles pages.
Bises et bonne soirée !

Nadael a dit…

OH joli, je note!

Alex Mot-à-Mots a dit…

Alors si fifille et maman ont adoré....

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...