mardi 18 septembre 2012

Dermot Bolger - Une seconde vie


Éditeur : Joëlle Losfeld - Date de parution : Janvier 2012 - 257 pages et un avis mitigé...

Lors d'un accident de voiture, Sean Blake est  déclaré mort cliniquement durant quelques seconde. Cet évènement le change car il a l’impression d’avoir vécu une autre vie. Sa femme assiste impuissante à ce changement brusque. Il ne s’intéresse plus à son travail et se met en quête de retrouver à tout prix sa mère biologique. 

Depuis son accident, Sean a des visions d’un siècle passé et de lieux anciens avec la sensation de les avoir connus dans une vie antérieure. Il repense à son enfance, aux liens avec ses parents adoptifs notamment avec son père et comment il a réagi en apprenant qu’il était un enfant adopté.  La nécessité de retrouver sa mère biologique devient une priorité. En parallèle de l’histoire de Sean, il y a celle de sa mère. Lizzy n’a jamais cessée d’être rongée par le poids de la culpabilité. Irlandaise, son sort était tout tracé car toute jeune fille tombent enceinte hors mariage était un déshonneur. Placée dans des couvents chez les religieuses,  les jeunes filles étaient humiliées et n’avaient aucun choix possible. Francis ( le prénom qu’elle avait donné à Sean) lui été enlevé à l'âge de six semaines.  L'Angleterre lui offrait la possibilité de démarrer une seconde vie selon l'expression des religieuses comme si elle n'avait jamais porté ou mis au monde Francis.  Elle s'est mariée, a eu d'autres enfants et  n' a jamais pu confier à personne son secret. Durant toutes ces années, l’amour pour ce fils a toujours été plus fort  plus que celui éprouvé envers ses filles.   
  
Ce livre avait tout pour me plaire car le thème de fond est l’histoire de l’Irlande. Mais voilà, la première partie traîne en longueur appuyant un peu trop sur la corde des trémolos et les recherches historiques de Sean en lien avec ces phénomènes extracorporels ne m’ont guère intéressée (mon esprit cartésien a été trop souvent titillé)... Et c’est dommage car je trouve que tout le reste du roman en pâti. Un avis mitigé pour conclure.

Le billet d'Helène dont je partage entièrement l'avis.

 


13 commentaires:

Gwenaelle a dit…

Une tentation de moins, c'est toujours bon à prendre! ;-)

Theoma a dit…

avis identique. dommage car l'histoire a son potentiel !

Anne a dit…

Aïe ! Bon, je le lirai quand même, à l'occasion, et si ce n'est pas bien à mon goût, il repartira chez le bouquiniste !

Noann a dit…

Un billet concis et sincère...

C'est vrai, les romans qui jouent trop sur la corde sensible sont légion, et c'est un peu agaçant, à force...

Mango a dit…

Un prix Elle que je ne lirai donc pas!

Irrégulière a dit…

C'est dommage parce qu'effectivement, le thème est intéressant !

Valérie a dit…

Du coup, je ne sais pas si je dois l'enlever de ma LAL, peut-être que oui...

Philisine Cave a dit…

Et c'est encore dans la sélection Elle ! bizarre quand même...

Lystig a dit…

ouf ! un de moins !

Lystig a dit…

ouf ! un de moins !

Clara a dit…

@ Gwen : ohoh!

@ Theoma : nous somme sur la même longueur d'ondes pour c emoi -ci!

@ Anne : il y a eu beaucoup d'avis positifs ( presse notamment)!

@ Noann : oui et ici ça se ressent!

@ Mango : Tu peux passer...

@ irrgulière : c'est ce que je reproche à l'auteur ! Un thème très intéressant qui malheureusement perd en intensité !

@ Valérie : de très bons avis presse et chez BOB également... à toi de voir!

@ Philisine : je vais lire l'essai en espérant un beau livre!

@ Lystig : oh? on dirait que tu es contente ?!

@

mimi a dit…

Je suis dedans...50 pages...et déjà le m'y ennuie...je n'y comprends rien, je et suis assommée par ses changement d'époque, par cette construction qui n'a rien de clair pour moi...je pense ne pas pouvoir le finir....

Jostein a dit…

Je n'ai pas souffert sur cette première partie, donc mon avis est positif, mais apparemment elle semble rédhibitoire pour certains lecteurs.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...