samedi 12 mai 2012

Karin Alvtegen - Oublier son passé


Éditeur : JC Lattès - Date de parution : Mai 2012 - 379 belles pages !

Helena, Martin et leur fille de 11 ans ont quitté Stockholm pour s’installer dans le nord de la Suède avec le projet de retaper une ferme et de la transformer en hôtel.  Trois ans après, Martin a quitté Helena. Anders Strandberg, la quarantaine et  ancien homme d’affaires fortuné est blasé par son existence. Venu dans le nord pour acheter une guitare de collection, il séjourne dans hôtel d’Helena suite à un accident de voiture.  

L’hôtel d’Helena est une ancienne ferme où elle passait ses vacances étant enfant. Six mois ont passé depuis que Martin l’a quittée pour retourner à Stockholm avec une nouvelle compagne. Helena vit très mal cette séparation. De plus, sa fille Emilie âgée de quatorze ans ne se plait pas à la campagne et les rapports sont tendus entre elles deux.  Anna-Karin son amie d’enfance habite à côté mais les deux femmes n’ont guère plus de points communs. Anna-Karin a de nombreux préjugés et passe la plupart de son temps à critiquer à tort et à travers les autres. Anders Strandberg  n’attend plus rien de la vie, l’argent lui a permis de s’offrir ce qu’il veut mais il s’est lassé de ce bonheur matériel. Il cherche à combler la solitude de son existence en achetant des objets de collection. Son accident de voiture était en fait une tentative de suicide ratée. L’hôtel n’étant pas terminé, Helena propose à Anders d’accomplir des travaux moyennant un salaire. Helena et Anders souffrent tous les deux. Elle de voir s’écrouler ses rêves et sa famille, et lui de son passé.  Cette relation amicale-professionnelle va les  aider mutuellement. A demi-mots, ils vont s’amarrer l’un à l’autre. Un événement permettra à chacun de crever les abcès, d’affronter ses échecs et d’accepter ses erreurs.

Karin Alvtegen déploie toute en finesse et avec beaucoup de psychologie les failles, les blessures et les personnalités de ses personnages. Des êtres abimés par trop d’exigences ou par la peur de ne pas réussir. L’histoire est émaillée de belles réflexions sur la vie et ce que nous attendons d’elle. L’auteure évite l’écueil d’une happy end (ils tombèrent amoureux et se marièrent) et nous offre un beau ballon d’oxygène !


15 commentaires:

Irrégulière a dit…

ça a l'air d'un très beau roman, en effet !

kathel a dit…

Je n'ai encore jamais lu de romans de cette auteure, mais je l'avais vue aux Quais du Polar il y a trois ou quatre ans, elle est très sympa !

kathel a dit…

Je n'ai encore jamais lu de romans de cette auteure, mais je l'avais vue aux Quais du Polar il y a trois ou quatre ans, elle est très sympa !

Anne a dit…

J'avais un peu peur en te lisant du scénario complètement sentimental !! Bon, à l'occasion, peut-être...

Aifelle a dit…

Une histoire qui m'a l'air bien sympathique, je le note.

Valérie a dit…

Je l'ai croisé quelque part, dans la sélection masse critique peut-être.

Jérôme a dit…

J'aime bien cette littérature nordique tout en sensibilité. Et puis ça change des polars !

Alex Mot-à-Mots a dit…

Celui-ci me tente moins, bizarrement...

lucie a dit…

c'est pour moi !!!

Isa a dit…

Je l'ai repéré dans la prochaine opération masse critique. Je croise les doigts !!!

Clara a dit…

@ Irrégulière : oui, c'est un beau romans!

@ Kathel : une découverte pour moi ! Je sais qu'elle écrit d'habitude des polars, en tout cas, elle est douée pour les romans!

@ Anne : on est très loin de la bluette!

@ Aifelle :sympathique mais surtout touchante!

@ Valérie : je n'arrive pas à visualiser les titres de masse critique.. je ne comprends pas.

@ Jérôme : c'est exactement ça! Beaucoup de sensibilité !

@ Alex : j'ai été touchée par les personnages!

@ Lucie : oui,Miss!

@ Isa : damned!! suis-je la seule à ne pas voir les titres proposés ?

antigone a dit…

Tiens, ça me fait bien envie... je note !

Clara a dit…

@ Antigone : tu aimeras !

Lystig a dit…

tu te doutes que je l'ai déjà repéré !

Clara a dit…

@ Lystig : yapluka!

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...