mercredi 17 novembre 2010

Marie Sizun - Jeux croisés

Éditeur : livre de poche- Date de parution : 25/08/2010 - 246 pages

Après plusieurs années de mariage et  une vie en apparence heureuse, le mari de Marthe la quitte pour une autre femme. Ils n’ont jamais eu d’enfant car ils n’en ressentaient pas l’envie. Quand Marthe apprend que cette femme attend un enfant, son monde s’écroule. Et puis, il y a Alice.  Une jeune femme célibataire et  mère d’un petit Ludo de 9 mois. Pour elle, sa jeunesse, les sorties, les soirées sont finies. Un soir, elle va  faire des courses. Elle rencontre un copain, s’éloigne de son caddy. Ludo pleure de plus en plus, Marthe le voit et elle commet un acte de folie. Elle prend l’enfant et s’enfuit.
Comment peut-on commettre cet acte fou d’enlever un enfant ? C'est à cette question que Marie Sizun répond. Marthe se retrouve anéantie et au bord du gouffre. Son mari la quitte pour une femme qui attend un enfant de lui. D’un tempérament stable, professeur dans la vie, elle cache sa détresse. Elle décide de partir quelques jours en Bretagne. Quand elle voit le petit Ludo seul dans le caddy, elle agit sans réfléchir aux conséquences  de son acte. Elle saura s’occuper d’un bébé. Elle en est certaine. Elle le prend, l’emmène avec elle. A partir de ce moment, elle vit dans sa bulle détachée de la réalité. Alice, elle, est entrée dans la vie adulte trop vite. A 18 ans, Ludo n’était pas au programme. Les remords  de la jeunesse la hantent. Ce soir là, quand elle remarque que le caddy et Ludo ont disparu, elle y voit comme une chance. Sans Ludo, elle imagine retrouver sa liberté. Sauf qu’on va la juger. Pire, la soupçonner et l’accuser d’avoir organisé la disparition de son fils.  Prise dans l’engrenage du mensonge, elle perd pied. Mais confrontée à l'absence de Ludo, elle va se rendre compte de l’amour qu’elle éprouve lui. Marthe est en Bretagne avec Ludo mais rien ne se passe comme elle le pensait...
On suit en parallèle Alice et Marthe, on remonte le fil de leurs vies et de leurs enfances. Un livre où la composante psychologique est un élément majeur. Le style de Marie Sizun est toujours le même : des phrases courtes, une écriture ciselée...tout ce que j'apprécie!
Ce roman se lit à la manière d’un thriller car très vite,  une tension s’installe.  J'ai davantage été touchée par Alice que par Marthe. Bien que les à priori et les préjugés soient contre elle, Alice va se révèler sa véritable personnalité . A travers ce personnage, Marie Sizun nous met face à nos propres jugements quelquefois hâtifs.
Deux portraits de femmes qui ne se rencontrent jamais et dont la seule jonction sera le petit Ludo. Encore un roman de Marie Sizun que j'ai aimé !
Le billet de Sylire.
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...