mercredi 3 novembre 2010

Dino Buzzati - Un amour

Éditeur : Robert laffont - Date de parution : 07/10/2010 - 372 pages

Antonio Dorigo, quinquagénaire et architecte  distingué de Milan se rend à son habitude chez Mme Ermelina. Mme Ermelina est tenancière d’un bordel. Elle lui propose une nouvelle fille prénommée Laïde. Elle est une prostituée et il en tombe amoureux fou. Laïde joue avec lui comme une marionnette. Bien  qu’il en ait conscience, il tombe dans les affres et les turpitudes de l’amour aveugle.
Ah, Dino Buzzati, j’ai découvert cet auteur avec ses nouvelles « le K », inutile de chercher le billet,  je l’ai bien lu avant mon blog et ce livre avait été un coup de cœur.
Antonio se rend chez Mme Ermelina, partagé  entre ses principes et la facilité de l'amour :  "quelle chose merveilleuse que la prostitution, pensait Dorigo. Cruelle, impitoyable, dévoreuse de filles. Et pourtant combien merveilleuse. On hésitait à croire que des possibilités de cette sorte pussent exister dans le monde d’aujourd’hui, tellement réglé, policé, fade. Un rêve devenu réalité, d’un coup de baguette magique, pour vingt mille lires."
Jamais, il n’aurait pensé tomber amoureux d’une prostituée. C’est contre ses principes. Mais, Laïde l’a comme envoûté. Antonio subit cet  amour passionnel. Il est jaloux,  exclusif. Tourmenté, il tente de se défaire de cet amour qui le ronge. Elle le manipule, il est sa chose.  Il essaie de ne plus la voir. Il sait qu’il est mené par le bout du nez mais Laïde l’obsède : "prisonnier d’un amour fou et trompeur, le cerveau ne lui appartenant plus, Laïde y avait pénétré et lui desséchait le lui mangeait."
On suit  Antonio se débattre comme une abeille au fond d’un pot de confiture. Il s’embourbe, ne vit  que pour Laïde. Elle s’amuse et fait des caprices, il cède, ne sait pas refuser et l’entretient. A la différence d’un livre sur un amour passionnel impossible, ici le thème de la  prostitution est omniprésent en filigrane.  Certaines pointent  à l’usine, Laïde fait commerce de son corps.
Antonio trouvera-t'il la paix ? Je ne vous le dirai pas…
J’aime l’écriture de Dino Buzzati qui une fois de plus  a fait mouche.  Dans ce livre, l’amour y est décrit sous sa forme la plus forte, la plus violente et  sous son aspect lucratif. La prostitution  aurait pu être sale, dégoûtante, rien de tel ici.
Un livre à la fois troublant et  beau !
Merci à l’ami BOB et aux éditions Robert Laffont pour ce livre.
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...