vendredi 22 octobre 2010

Delphine Bertholon - Twist

Editeur : J'ai lu - Date de parution : 18/08/2010 - 444 pages

Comment parler de l’enlèvement, de la séquestration d’une fillette sans tomber dans le mélo ou le larmoyant ? Delphine Bertholon a réussi ce pari avec  Twist.
Madison, 11ans, est enlevée un jour par  un inconnu à bord d’une voiture noire. Après, ses parents n’auront plus de nouvelles d’elle pendant cinq  longues années.  Madison va se réfugier dans l’écriture de cahiers qu’elle dissimule.
Sa mère  lui écrit  des lettres, elle qui n’a jamais  perdu espoir que Madison soit toujours vivante. Des lettres comme des bouées de sauvetage qui lui permettent de ne pas sombrer. On la  lit imaginant sa fille à son anniversaire, comment elle a pu grandir. Et à chacune des lettres, ce sont des cris d’amour où se mêlent l’incompréhension, l’espoir, les regrets. Car le jour de la disparition, Madison est partie fâchée pour une broutille… Stanislas qui lui donnait des cours de tennis avait annulé pour un rendez-vous avec Louison. Et Madison  en était secrètement amoureuse . On suit Stanislas  étudiant en lettes dont le rêve est de devenir écrivain qui aime l’insaisissable Louison. Louison qui aime  trop sa liberté, son caractère assez  imprévisible, l’histoire d’un amour impossible où Stanislas s’échoue, blessé et meurtri.
Et Madison maintenue séquestrée chez R. pendant 5 ans. Elle écrit dans un cahier  puis dans un autre. Autant de lignes, de mots et de phrases où elle décrit la pièce où elle est enfermée, l’attitude de R. , ses rêves, sa colère et ses plans pour s’évader. Madison essaie de cerner au mieux la personnalité de R. , de le comprendre pour déceler ses points faibles.  Tout au long du livre, ses écrits évoluent : on débute avec les mots d’une fillette de 11 ans qui petit à petit grandit et  mûrit. J’ai été frappée par son intelligence et son sa formidable envie de vivre !
Delphine Bertholon évite les écueils du sordide ou du voyeurisme. Elle décrit de façon très juste les « relations » ( bien que ce terme ne soit peut-être pas le plus approprié ») qui se créent  entre  le ravisseur et sa victime.  
C’est un livre marqué par l’attente, les mots et l’amour … J’ai été touchée par ce livre, surtout par Madison et sa mère mais beaucoup moins par l’histoire de Stanislas.
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...